Aigle

Roi des oiseaux, il couronne le symbolisme général de ceux-ci qui est donc celui des états spirituels supérieurs.
Symbole de la contemplation (attribut de St Jean)
Identifié au Christ dans certaines oeuvres du Moyen-âge, il exprime à la fois son ascension et sa royauté.
Associé aussi à Elie montant aux cieux.
Il signifie force régénération, contemplation, sagacité, noblesse.
Identification avec le Christ l'oeil qui ne dort pas.
Ailes

En grec: psyché = papillon / âme
Idée d'envol, d'allègement.
Les anges, les chérubins, les animaux comme l'aigle et le lion, la Colombe du St Esprit ont des ailes. Symboles d'êtres qui se nourrissent de lumière, captent les énergies cosmiques.
Les anges ont un nombre d'ailes correspondant à une hiérarchie, certains ont des ailes croisées selon les 4 points cardinaux.
Pour l'ange âme, le ciel descend sur la terre, il est le signe de l'Esprit Saint. Les ailes sont toujours un signe d'ordre spirituel.
Ainsi que la roue, l'aile est le symbole habituel d'affranchissement des conditions du lieu et de l'entrée dans I'état spirituel.
Le diable a des ailes de chauve-souris, car il craint la lumière.
Dieu lui-même a des ailes dans l'Ecriture Sainte. Elles désignent sa puissance, sa béatitude et son incorruptibilité (Ps 16, 8; 35 – 8)



Ane

Symbole d'humilité et de douceur, c'est la monture de Jésus
L'âne de Balaam a mieux compris la volonté de Dieu que son maître
L'âne qui est à côté de l'enfant Jésus à sa naissance a été vu comme la préfiguration des païens tandis que le boeuf correspondrait aux Juifs. Cet âne est souvent remplacé par un cheval sur les icônes russes.



Ange ou archanges

Issus à l'origine des croyances astrales des assyro-babyloniens, les Hébreux les reprennent mais leur font perdre leur statut de divinités naturelles et inférieures pour les mettre au service du Dieu unique.



Arbre

Avec ses racines plantées en terre et ses branches dirigées vers le ciel, l'arbre incarne, comme l'homme, l'être des deux mondes et la création qui unit le haut et le bas
Dans le Christianisme, l'arbre est le symbole de la vie bénie de Dieu
L'arbre mort ou qui ne donne plus de fruits incarne le péché
C'est avec le bois de l'arbre de la connaissance du Paradis qu'aurait été construite la Croix du Christ et la Croix elle-même devient pour les croyants l'arbre de vie, considéré également comme l'arbre de Jessé
L'arbre de la vie est surtout incarné par Marie qui fut bénie par l'Esprit Saint et offrit au monde le Sauveur




Arche

Le coffre, sert aussi de siège. Edification par Moïse sur instruction divine. Symbolise le trône du Dieu d'Israël et la chose qui contient la preuve de l'alliance qu'il a noué avec son peuple.
Figure traditionnelle de l'Eglise qui sauve du péril de la mort et abrite le peuple fidèle




Auréole

Emprunte au soleil et à la lumière de l'or son éclat et sa grandeur. L'auréole carrée se met derrière les personnages vivants, l'auréole ronde est pour ceux qui, morts ici-bas, vivent au ciel. L'auréole est un procédé universel pour valoriser un personnage en ce qu'il a de plus noble, sa tête. Grâce à l'auréole, la tête grandit, rayonne, c'est l'homme achevé vers le haut




Autel

Microcosme et catalysateur du sacré.
Vers l'autel convergent tous les gestes liturgiques, toute les lignes architecturales
Il reproduit en miniature l'ensemble du Temple et de l'univers. C'est le lieu où le sacré se condense avec le plus d'intensité. C'est sur l'autel que s'accomplit le sacrifice, c'est-à-dire ce qui rend sacré. Il est le foyer de la spirale qui suggère la spiritualisation progressive de l'univers.






Accueil / Atelier Saint Georges / Petit dictionnaire des symboles / A / B / C / D / E
Atelier Saint Georges @ Père Egon Sendler SJ. 2012 Tous droits réservés