Saint Romain du Jura


Saint Romain

Les images de cette Galerie ne peuvent être reproduites sans l'autorisation écrite de L'Atelier Saint André.



Icône no 112

Format: 34 x 25 cm.

Planche en pin.

Tempera


Originaire du Jura, saint Romain se forma à la vie monastique auprès de saint Sabin dans le couvent d'Ainay près de Lyon. Il revint dans son pays natal pour s'y établir comme ermite et il y fonda le monastère de Condat (Saint Claude). Son frère Lupicien devenu voeuf l'y rejoignit et à deux ils fondèrent nombre de monastères renommés dans le Doubs et jusqu'en Allemagne dont celui de Romainmotier en 450. Romain rédigea une règle qu’il tira de celle des moines de Lérins.

Un jour, Romain qui allait visiter le tombeau de saint Maurice, à Agaune, fut surpris par un violent orage. Il demanda l’asile dans une cabane de lépreux où il passa la nuit sans aucune répugnance pour l’affreuse maladie de ses hôtes. Le matin, il partit de bonne heure. Peu après, en se réveillant, les lépreux constatèrent qu’ils étaient parfaitement guéris. Persuadés que leur guérison venait de Romain, il lui coururent après mais ne purent le rattraper. Par contre, ils répandirent rapidement  la nouvelle du miracle.
Il se retira à son monastère de Condat et y mourut quelques temps après.
 
Son corps fut transporté au monastère de la Baume et. Il y resta jusqu’en 1522, date à laquelle il fut consumé dans un incendie. Ses derniers restes sont aujourd’hui dans l’église de saint Romain de Roche.



Accueil / Galerie 1 / Galerie 2 / Galerie 3 / Galerie 4 / Icônes des Saints d'Occident
P. Grall © ASA 2000 - 2012 Tous droits réservés.