Saint Flor et saint Laur, le miracle de l'Archange Michel


PrécédentGalerieSuivant

Saint Florus et saint Laurus

Les images de cette Galerie ne peuvent être reproduites sans l'autorisation écrite de L'Atelier Saint André.

Icône no 53

Format : 60 x 45 cm.

Planche en tilleul

Tempéra. Auréoles et fond dorées à la feuille d'or

Le thème central de l'icône: l'Archange Michel confie le troupeau aux saints Flor (Florus) et Laur (Laurus) en leur tendant les rênes d'un cheval blanc et d'un cheval noir. Dans le registre inférieur sont figurés trois saints gardiens des chevaux. Leur noms sont: Spevsyp, Elevsyp et Melevsyp, ce qui équivaudrait à peu près en français à: "celui qui guette les chevaux" (ou qui les garde et les protège), "celui qui dresse les chevaux" (ou qui les harnache, les prépare), "celui qui capture les fiers coursiers". Leur culte, débordant la Géorgie et la Cappadoce, se répandit non seulement en Russie, mais encore en France et en Espagne. Le récit de leur martyre les présente comme particulièrement adroits à dresser les poulains et à capturer les chevaux. Ils apparaissent toujours ensemble comme des tri-jumeaux. Lorsque le Grand Prince Vladimir Monomaque (mort en 1125) se vante d'avoir, de ses propres mains, capturé des chevaux sauvages, on peut en déduire que les "tri-jumeaux cappadociens" étaient déjà vénérés en Russie à cette époque.

Accueil / Galerie 1 / Galerie 2 / Galerie 3 / Galerie 4 / Icônes des Saints d'Occident


P. Grall © ASA 1999 - 2018 Tous droits réservés.